Le bambou Tonkin

tonkin

Le bambou Tonkin est une plante indigène de la famille Poaceae (Graminacées). Dans le monde, on retrouve environ 1,200 espèces indigènes de bambou réparties sur presque tous les continents, sauf en Europe et en Antarctique. Le bambou Tonkin que l’on utilise spécifiquement pour la fabrication des cannes à moucher, est une plante indigène du sud de la Chine et pousse le long de la rivière Sui dans la province du Guangdong. Le nom scientifique du bambou Tonkin est Arundinaria amabilis, qui veut dire « l’aimable bambou ». C’est le Docteur Floyd McClure résidant en Chine, professeur américain en botanique et agriculture qui le nomma ainsi en 1925 après l’avoir comparé avec d’autres espèces. Il en arriva à la conclusion que le bambou Tonkin possédait les meilleures qualités pour la fabrication entre autres, des cannes à moucher en bambou. Depuis ce temps, cette essence est utilisée à grande échelle dans le monde par les fabricants de cannes à moucher. C’est pourquoi on le dénomme maintenant « le bambou des fabricants de cannes à moucher / rodmaker’s bamboo ».

La bambou Tonkin peut atteindre jusqu’à 50 pieds (15 mètres) de hauteur en moins de quatre ans. L’espèce est renouvelable très rapidement et pousse en très grande quantité dans cette région de la Chine du sud.

Depuis presque cent ans, les fabricants de cannes à moucher utilisent cette espèce universellement car elle répond parfaitement aux standards techniques recherchés par les artisans et pêcheurs à la mouche. Bien d’autres espèces de bambou ont été utilisées auparavant au 19ième siècle, mais c’est le bambou Tonkin qui remporta la palme au début du 20ième siècle. Sa souplesse, sa durabilité, sa résistance de flexions, sa légèreté en font un matériau de prédilection et de précision pour les cannes à moucher. Une fois séchée, c’est une plante qui se travaille comme un bois semi-dur et qui se rabote facilement et avec grande précision au dixième de millimètre près comme par exemple, les pointes en hexagone de scion, presqu’invisible à l’oeil nu.

J’utilise le bambou Tonkin pour fabriquer mes cannes à moucher. Il me reste encore quelques pôles que j’utilise présentement pour fabriquer mes prototypes. Il est difficile aujourd’hui de s’en procurer de bonne qualité. Mais après plusieurs recherches en ce sens, j’ai déniché quelques fournisseurs aux États-Unis et en Chine et j’attends une première livraison de bambou Tonkin de très bonne qualité d’ici cet automne. Et à partir de ce moment, je pourrai commencer à prendre des pré-commandes de cannes à moucher sur mesure. Je ferai l’annonce le temps venu. À suivre…

Michel Sylvestre


Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s